Avertir le modérateur

16/07/2012

La mutuelle santé en cas de départ de l'entreprise

Lorsqu’un salarié est amené à quitter son entreprise  pour des raisons qui dépendent ou non de sa volonté, qu’advient-il de la mutuelle d’entreprise à laquelle il était adhérent ?

En cas de départ involontaire, en d’autres termes suite à un licenciement, le salarié peut continuer de bénéficier de sa mutuelle d’entreprise grâce à la loi Evin lancé en 1989. Cette loi permet à tous salariés quittant son emploi involontairement de conserver sa couverture sociale. Cette couverture lui est octroyée pendant une période variant entre un et neuf mois. Le paiement des cotisations reste le même.

La mutuelle d'entreprise en cas de départ volontaire

En cas de départ volontaire, ou si le salarié démissionne de l’entreprise, il renonce de surcroît aux avantages offerts par cette dernière y compris la mutuelle collective.  Il peut, cependant, demander à conserver cette complémentaire santé auprès de son employeur. Seulement, le contrat deviendra un contrat individuel. Les cotisations seront financées par l’ancien salarié uniquement.

En cas de départ de l’entreprise, il est préférable d’opter pour une nouvelle formule de  mutuelle santé individuelle. Demander des devis et comparer les offres via un comparateur de  mutuelle en ligne pour bénéficier de la meilleure couverture.

Il existe également des mutuelles adaptées aux chômeurs. Plus de détails sur cette assurance vous sont donnés sur http://www.courtage-sante.com/mutuelle-chomage.html.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu